Tradition

Tradition ( les janeiras )

La période qui va de noël au jour des rois est choisie au portugal pour souhaiter la bonne année en chantant. Cela s'appelle les 'janeiras '

A Erada les 'janeiras 'continuent à être chantées par des , associations ou autres,
adaptées au temps de noël et aux habitants de la maison ' janeiras 'de janvier,
en l' honneur du Dieu Jano (de janua = porte, entrée).

Ce Dieu
occupait une place très importante dans la mythologie Romaine,
leur nom invoqué avant Jupiter. Jano était le portier
céleste, et,par conséquent, le dieu des portes, qui les ouvrait et
fermait, on demandait sa protection
. Considéré un dieu des commencements, Jano était invoqué
pour éloigner des maisons les mauvais esprits et ne pouvait qu'être invoqué le mois de janvier, commencement de la
nouvelle année.

Il semble, donc, que lles 'Janeiras 'ont des
origines dans ces cultes païens, que le christianisme n'a pas réussi
à effacer et qui se sont transmis de génération en
génération. En Erada, outre les groupes folkloriques, de petits groupes d'enfants vont de rue en rue de porte en porte chanter . Des jeunes garçons vont chanter la ou il y à des jeunes filles à marier, avec toujours des chants adapté à la situation .

Voici quelques chants, qui ne sont pas évidents à traduire , car ils perdent de leur charme mais je vais essayer de mon mieux de vous expliquer ! Le groupe s'arrête devant la maison pour autant qu'il y ai signe de vie dans la maison

Une personne chante , et le reste du groupe chante le refrain, ils sont souvent accompagnés d'instruments de musique divers.

Les groupes plus jeunes chantent à capella

Parfois on les fait entrer pour leur donner à boire et manger, ou on leur donne de l'argent pour la collectivité, parfois les deux!


voici un apperçu des chants

Ainda agora aqui cheguei
Já pus o pé na escada
Logo o meu coração disse
Que aqui mora gente honrada. Nós não vimos pelas Janeiras
Nós Janeiras cá trazemos
Vimos pelas obrigações
Que a esta casa devemos.


On salue individuellement les gens qui se trouvaint dans la maison, en respectant la hiérarchie, la place d'honneur était pour le paternnel ( toujours en chantant bien sûr )


De quem é aquele chapéu
Que além está dependurado
É do dono desta casa
Que é bonito como um cravo. Viva lá senhor....
Usa o seu chapéu direito
Quando vai pela rua fora
Todos lhe guardam respeito. De quem é aquela espingarda
Que além está no corredor
É do senhor....
Que é um belo caçador.



Ce chant s'adresse à la dame , vantant sa beauté et sa bonté



Viva lá minha senhora
Raminho de salsa crua
Quando chega à janela
Põe-se o sol e nasce a lua. Viva lá senhora...........
Raminho de palma branca
Ainda anda neste mundo
Já no céu é uma santa.
Viva lá senhora ...........
Muito lhe diz o seu véu
Quando vai igreja acima
Parece um anjo do céu. Viva lá minha senhora
Linda boquinha de riso
Linda maçã camoesa
Criada no paraíso


Venaint ensuite les dédicaces aux enfants en citant leurs prénoms
De quem é aquele anel d'oiro
Com pedrinhas ao redol
É do menino.......
Que é bonito como o sol. Viva lá menina...........
Suas faces são romãs
Seus olhos são mais galantes
Do que a estrela da manhã. De quem é aquele anel d'oiro
Com letrinhas de amor está quedo
É do menino desta casa
Que lhe caíu do seu dedo.

Venait alors le chant qui demande un pourboire, en disant à la dame de la maison, leve-toi et viens nous donner quelque chose


Levante-se minha senhora
Desse banco de cortiça
Venha-nos dar as janeiras
Ou morcela ou chouriça. Levante-se lá senhora
Desse banquinho de prata
Venha-nos dar as janeiras
Que está um frio que mata. Ó que estrela tão brilhante
Que nos vem alumiar
É a senhora desta casa
Que nos vem a convidar.

En entendant des pas, ils savaient qu'ils allaient avoir quelque chose,et chantaient alors un chant de remerciement


Alegrai-vos companheiros
Que eu já sinto gente a andar
É a senhora desta casa
Que nos vem a convidar.


Ó que estrela tão brilhante
Que vem dos lados do norte
À família desta casa
Ó Deus lhe dê uma boa sorte.

Si tel n'est pas le cas , alors ils chantent des injures, on à donc interêt à donner quelque chose, si peu soit-il!


Trinca martelo
Torna a trincar
Barbas de chibo
Não tem que nos dar.

Esta casa cheira ao alho, aqui mora un bandalho
esta casa cheira ao unto, aqui morreu un defunto
A la fin de la soirée ils distribuent entre eux le magot reçu ! Jadis C'était de la nourriture qu'ils recevaient, après l'époque des janeiras ils faisaint un festin entre eux, maintenant on donne de l'argent ,ou des bonbons aux enfants

8 votes. Moyenne 3.25 sur 5.

Commentaires (2)

1. silva 28/01/2006

ça fais beaucoup de bien de découvrir les coutumes de son enfance
aini que des bonnes recettes de cuisine
bien amicalement
sandi

2. Raizes Portuguesas 21/08/2008

Excelente trabalho , cada pagina que visito é uma maravilha, soubestes aqui transmitir a força das nossas tradições.

Continua, não pares continua hà tanto a dizer sobre o teu lindo cantinho beirão.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

http://larecup.e-monsite.com

http://larecredelucia.e-monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×